Les méditations guidées



Trouver la paix intérieure par la méditation

La méditation permet d'évacuer le stress et il paraîtrait même que méditer tous les jours ferait vivre centenaire. La méditation est une forme de spiritualité qui consiste à concentrer sa pensée sur un élément (ou sur soi même) pour en approfondir le sens et atteindre la paix intérieure.


Elle est pratiquée dans la plupart des religions monothéistes (Judaïsme, Christianisme et Islam), et une prière est considérée comme une forme de méditation. Pourtant, la méditation est surtout reliée à la religion bouddhiste, où l'on peut s'initier à la méditation à partir d'une image, comme les mandalas.


La méditation permet un meilleur contrôle de soi et des émotions. Méditer c'est être le témoin silencieux de soi-même en observant ses émotions et ses pensées.
C'est une prise de conscience de ce que l’on est réellement. Méditer permet de se réconcilier avec soi-même et à puiser en soi le véritable amour.


Les vertus de la méditation sont nombreuses, des études scientifiques ont même prouvé qu'elle renforçait l'immunité, qu’elle renforçait nos capacité de concentration, réduisait les infections en tout genre, renforçait le système cardiovasculaire...


Il existe plusieurs méthodes de méditation :
Le yoga : la gymnastique de l'esprit qui tend à harmoniser le corps et l'âme.
Le bouddhisme dont la croyance est basée sur la méditation quotidienne.
La technique zazen, qui repose sur la posture et la respiration.
La méditation transcendantale qui développe 4 niveaux de conscience : nos cinq sens, notre corps, notre esprit et la conscience absolue.
La méditation en pleine conscience ou l’état recherché est une situation de « présence » dans l'instant et la conscience de l'univers qui nous entoure.
On commence à se focaliser sur son souffle puis on élargit petit à petit sa conscience à toutes ses sensations corporelles pour finalement accueillir tout ce qui se présente dans son champ d’expérience. Son objectif est de nous amener à être pleinement conscient à tout moment quoiqu’il arrive.



Les méditations avec les respirations

☯ La méditation en comptant ses respirations (10mn)

Respirez profondément plusieurs fois en expirant lentement (respirer si possible par le nez), sans chercher à contrôler votre souffle, essayez de trouver un rythme naturel.
Comptez chaque inspiration et expiration jusqu’à 10 puis revenez à 0
1 j’inspire, 2 j’expire… si vous perdez le fil vous recommencez à 1
Pour faciliter la concentration, faite durer le chiffre dans votre tête pendant toute la durée de l’inspire ou de l’expire.



☯ la méditation en suivant son souffle (5mn)

Concentrez vous sur la sensation produite par l’air entrant et sortant de vos narines. Sentez l’air entrer et sortir sans efforts frais à l’entrée un peu plus chaud et humide à la sortie. Accordez la même attention à l’air entrant et sortant de votre nez qu’une mère veillant sur les mouvements de son jeune enfant, avec amour mais sans relâche, doucement mais avec précision, avec une attention détendue mais concentrée. Lorsque votre esprit s’égare et que vos pensées reprennent le dessus, ramenez en douceur mais fermement votre esprit vers votre souffle. Soyez conscient des sensations de caresse de l’air au bout de votre nez, du chatouillement des narines, du refroidissement des fosses nasales au passage de l’air.
Notez que votre esprit petit à petit se calme et que vos pensées commencent à changer.



☯ la méditation de la cohérence cardiaque : gérer son stress (3mn par jour)

Cette méthode se base sur des notions simples de physiologie qui furent étudiées par les médecins chinois dés le VIIème siècle avant notre ère puis confirmées par les médecins grecs et les premiers physiologistes européens au XVIIIème siècle.
Les battements cardiaques sont entre 60 et 90 battements par minute, ce rythme varie continuellement. L’accélération du cœur est sous la dépendance du système nerveux autonome et chaque situation, émotion, sensation ou pensée stimule ou inhibe l’un ou l’autre de nos 2 systèmes.
Le but de la cohérence cardiaque est d’amener les accélérations et les décélérations du pouls à devenir régulières, rythmiques et amples selon une alternance de 6 accélérations et 6 décélérations par minutes. Pour induire cette fréquence cardiaque le moyen le plus facile est la respiration.
En induisant une fréquence fixe et fixée volontairement à 6 cycles resp par minute, la respiration en cohérence cardiaque va nous permettre d’obtenir une courbe cardiaque cohérente, le rythme cardiaque va lui même entraîner certains rythmes cérébraux et certains rythmes hormonaux ainsi que certains rythmes comportementaux…


Exercices de cohérence :
• Tous les jours : Assis bien droit devant une table.
• Pendant la première semaine : Observer sa respiration et la minuter sur 3 mn
• Pendant 21 jours : Dessiner les vagues et les compter sur 3mn
Essayer d’obtenir 18 vagues sachant qu’1 vague = insp et exp.
On peut aussi dire mentalement : et 1 et 2... ou "je sais que j’inspire, je sais que j’expire...". Le but final étant d’arriver à cette respiration rythmée sans compter, sans dessiner.



☯ la méditation dans les activités quotidiennes

Tout ce que l’on fait ou éprouvons est une occasion de pratiquer la pleine conscience. On peut commencer par une des activités routinière, que l’on fait en pilotage automatique pendant qu’on est ailleurs, qu’on rêve où qu’on se laisse emporter par son mental dans des suppositions... Même les tâches les plus habituelles peuvent devenir agréables et animées lorsqu’elles sont menées avec une attention et une application totales.



☯ Méditer en lavant la vaisselle

En mettant de côté nos jugements, vous pouvez faire de cette activité un moment agréable.
Remarquez les contours des assiettes, des bols, des verres ou des couverts en les nettoyant. Prenez conscience de l’odeur et de la nature glissante du liquide vaisselle, du bruit que font les ustensiles de cuisine en s’entrechoquant, la satisfaction que vous procure peut être le simple geste de débarrasser l’assiette de ses restes et de la laisser propre et de nouveau prête à l’emploi. Prenez votre temps, soyez dans l’instant présent.



☯ Méditer en regardant la télé ou devant l’ordinateur

L’écran de télé ou d’ordinateur peut vous happer et vous faire oublier que vous êtes un corps. Le téléspectateur que nous sommes reçoit des fois plus de 6 images par secondes, beaucoup plus que ce que l’esprit conscient est capable d’enregistrer. Faites de temps en temps une pause (1fois toutes les 20mn) par exemple pendant les pubs, baissez le son, observez votre respiration, revenez au moment présent, aux bruits environnants, vous pouvez vous lever pour remettre en marche vos jambes, faire quelques étirements, aller regarder par la fenêtre, dire quelques mots aux personnes qui vous entourent, ceci pour permettre de calmer votre esprit et retrouver un rythme plus proche de celui de votre corps,...



☯ Méditer en mangeant

Avant de commencer à manger, prenez le temps d’apprécier votre nourriture, vous pouvez penser et remercier la terre, les rayons du soleil qui ont donnés vie à cette nourriture, remercier tous ceux qui ont contribués à l’apporter sur votre table. Vous pouvez éprouver de la gratitude pour tout ce que vous avez, et les gens avec qui vous partagez ce repas.
Portez ensuite attention à votre main au moment où vous amenez le premier morceau de nourriture vers votre bouche, sentez l’odeur, appréciez la ou les couleurs. Soyez pleinement conscient au moment où cette première bouchée pénètre à l’intérieur de votre bouche et inonde vos papilles de sensations. Notez toutes les émotions que cette bouchée suscite chez vous, et observez les sensations physiques que ces émotions vous procurent.
Restez ainsi attentif à chaque bouchée pendant l’intégralité du repas, essayez de ralentir un peu votre rythme pour manger. Appréciez le goût de chaque bouchée et en cas de distraction revenez à votre respiration.



☯ Méditer en mangeant un fruit : une orange (7 mn)

Imaginez que vous n’ayez encore jamais mangé d’orange.
Placez la dans une assiette devant vous et fermez vos yeux. Mettez de côté toutes vos pensées et vos idées préconçues, puis ouvrez les yeux et regardez le fruit comme si c’était pour la première fois. Faites attention à sa taille, sa forme, sa couleur, sa texture. Commencez à la peler et soyez attentif aux sensations perçues par vos doigts, au contraste entre la chair et la pelure, au poids du fruit dans vos mains, détachez les quartiers du fruit.
Amenez lentement un quartier d’orange jusqu’à vos lèvres et arrêtez-vous un moment avant de le manger. Prenez le temps d’en sentir l’odeur.
Ouvrez la bouche, mordez dedans et ressentez la texture de sa chaire et le premier jet de jus envahir votre palais. Continuez à mordre et à mâcher les quartiers d’orange, en restant à chaque instant conscient de la palette de sensations.
En imaginant que c’est la première et la dernière orange qu’il vous sera donné de manger, faites de chaque instant un moment de fraicheur, de nouveauté et de perfection. Comparez cette expérience avec votre façon habituelle de manger un fruit.



☯ Méditer avec 1 verre d’eau (15 mn)

Vous allez porter un verre d’eau à deux mains, vous fermez les yeux et essayez dans votre imagination, un peu comme un aveugle le ferait de concevoir une image de ce verre, de bien le ressentir, son volume, sa forme, observer et comprendre comment il a été conçu pour faciliter le fait de boire, sentez et entendez le bruit de vos doigts, sur le verre et puis vous allez sentir des sensations un peu plus fines, par exemple la pression qu’exercent vos doigts sur le verre, ce qu’il faut pour tenir ce verre sans le casser, sentez quels muscles sont tendus dans les mains, dans les doigts, les avant-bras, et puis, essayez de ressentir les mouvements de l’eau dans le verre, sentez aussi le poids de ce verre dans vos mains, prenez conscience de la fraicheur de ce verre, sentez vos doigts en contact avec le verre, sentez ceux qui sont frais car en contact avec l’eau, et les autres en contact avec l’air, jusqu’où va cette fraicheur ? Est-ce qu’elle traverse vos doigts ? Est-ce qu’elle s’arrête à la pulpe de vos doigts ? Est-ce qu’elle irradie dans la paume de vos mains ?

Et tout doucement vous ouvrez vos yeux et laissez votre attention se focaliser sur ce verre, observez sa forme et comparez avec ce que vous aviez imaginé, sentez son poids et observez les couleurs, la couleur de l’eau, du verre, sa transparence, et observez les reflets de la lumière à la surface de l’eau, observez comme en fonction de la lumière et de la position du verre, il n’est jamais le même, les couleurs changent, les lumières chatoient, et vous pouvez observer comme la surface de l’eau est bombée comme elle semble s’accrocher au rebord du verre et puis tout doucement tout en sentant le mouvement des bras, et des muscles, vous allez porter ce verre d’eau à vos narines, à votre nez, sentez l’humidité, la fraicheur de l’eau, sentez l’odeur de calme de cette eau et peut être qu’elle va vous rappeler, un moment agréable, un été où vous aviez très soif, et vous aviez bu un grand verre d’eau, ou bien, le souvenir d’un lac….
Et puis tout doucement, vous allez prendre une gorgée d’eau et la garder en bouche, sentez la fraicheur de cette eau, son contact avec la langue et sentez comme tout doucement cette eau se réchauffe, puis vous allez avaler cette eau comme pour vous purifier…
Et vous allez pendre une 2ème gorgée d’eau et l’avaler cette fois ci directement en prenant bien conscience du fait que vous êtes en train de boire, du plaisir qu’il y a à boire un grand verre d’eau.
Vous vous êtes centré complètement sur ce que vous étiez en train de vivre et vous êtes calme et détendu.



☯ La méditation de la Marche consciente (5 mn)

Pieds nus de préférence, pour mieux sentir le contact avec le sol, je fais quelques pas le plus lentement possible afin de décomposer le maximum l’aspect mécanique de la marche et de mieux en percevoir les effets dans le corps entier.

« Je place mes mains sur mon abdomen (Tan Tien), je redresse bien mon corps, j’inspire et pendant quelques secondes, je reste debout et immobile pour sentir mon corps vertical et mes pieds bien à plat, enracinés dans le sol.
Puis je déroule mes pieds, mon pied se lève va vers l’avant, mon talon se pose, la plante de mon pied se déroule sur le sol, le poids de mon corps change d’appui de jambe. Je prends conscience de tout le mouvement de mon corps, je marche avec tout mon corps, mes pieds, mes jambes, mais aussi mon bassin, mon dos, mes bras.
Je laisse faire, je suis présent(e), je prends simplement conscience de l’espace que j’occupe, de mon être en action, de ma grandeur, grâce à ma tête droite devant moi.
Chaque pas me met en lien avec mon environnement, le sol tel qu’il est, l’espace que je traverse, j’ouvre mes cinq sens, je suis au présent… »



☯ La méditation pour être à l’écoute de son corps (20 mn)

Couchez-vous sur le dos de façon confortable. Prenez le temps de sentir votre corps dans son ensemble, prenez aussi conscience des points de contact de votre corps avec le sol ou le matelas. Portez maintenant votre attention vers votre pied droit : les orteils les uns après les autres, soyez sensible à toutes les sensations que vous ressentez dans vos orteils du pied droit et pendant que vous respirez, imaginez que vous inspirez et expirez par vos orteils.
Puis faites de même avec la plante des pieds, le talon, le dessus du pied, la cheville en étant toujours attentif à toutes vos sensations comme pour les orteils. Prenez votre temps, soyez aussi présent que possible à chacun des endroits parcourus.
Remontez ainsi progressivement le long de votre corps en accordant au moins 3 ou 4 respirations à chaque partie.
Mollet droit, genou droit, cuisse droite, hanche droite, orteils gauches, pied gauche,… cuisse gauche, hanche gauche, bassin, bas du ventre, bas du dos, plexus solaire, haut du dos, poitrine, épaules ; concentrez-vous ensuite sur les doigts les mains et les bras des deux côtés puis sur le cou, la gorge, le menton, la bouche, les joues, le nez, les yeux, le front , l’arrière de la tête et le haut du crâne.
Sentez comme vous êtes bien, calme et tranquille, libéré de votre agitation habituelle. Profitez quelques instants de ce moment privilégié pour vous ressourcer et vous régénérer et revenez progressivement ici et maintenant, reprenez conscience de votre corps dans son ensemble.



☯ La méditation de la douche relaxante (5 mn)

Imaginez-vous sous une douche agréablement chaude. Au fur et à mesure qu’elle glisse sur votre peau, votre buste, le long de vos jambes, l’eau emporte avec elle tout ce qui vous dérange, elle vous nettoie de tous vos problèmes, de tous vos soucis, de toutes les négations, les perturbations, de toute vos sensations d’anxiété et de stress, elle vous recharge, vous régénère et vous redonne de l’énergie, de l’amour, la santé, la paix, le calme,….vous êtes maintenant ragaillardi, en pleine forme, prêt à continuer votre journée dans les meilleurs conditions.



☯ La méditation de la chaleur du miel (5 mn)

Imaginez un monticule de miel tiède posé sur le haut de votre crâne. En fondant, il coule sur votre tête, votre visage, descend le long de votre cou, recouvrant vos épaules, votre poitrine et vos bras pour envelopper votre corps entièrement jusqu’aux orteils.
Sentez cette onde de chaleur, ce liquide voluptueux emporter avec lui toute vos tension, tout votre stress, il vous laisse calme, entièrement détendu et revivifié, vous êtes bien.



☯ La méditation avec la musique (10 mn)

Pour vous apaiser après une journée de travail intense, choisissez votre cd préféré de préférence une musique qui capte votre attention mais surtout vous calme et vous apaise. Commencez à être attentif à la musique exactement comme s’il s’agissait de votre respiration. Au lieu de partir dans vos pensées, prenez conscience de chaque son émis et si votre esprit commence à s’égarer, ramenez le avec douceur. Petit à petit vous allez disparaître pour laisser la musique prendre toute la place.
Laissez-vous faire par la musique.



☯ La méditation avec les galets (10 mn)

En position assise les yeux mi-clos, je prends un ou plusieurs galets dans mes mains, je respire profondément et régulièrement, je pose mon regard à environ un mètre cinquante devant moi et sans regarder les galets, je prends conscience de leur forme, de leur volume, de leur poids et de leur texture, Je les effleure et caresse leur forme du bout des doigts, je les enveloppe comme pour leurs tenir chaud, je les fait rouler dans mes paumes, je les fait glisser entre mes doigts, je les sent vivre, bouger de l'intérieur, j’écoute les sons qu’ils font en se frottant les uns aux autres.

Je me les approprie jusqu'à ce que je sente qu'ils deviennent légers, chauds et doux, jusqu’à ce que je sente qu’ils font partie de moi et que ma conscience se tient tout entière dans mes deux mains.



☯ La méditation pour chasser la fatigue : le vent chasse les nuages (7 mn)

Imaginez que vous voyez des nuages gris et noirs dans le ciel, ils représentent vos soucis, vos peurs, vos ennuis, votre fatigue.
Vous écoutez en vous sur chaque expiration un vent qui se lève et qui va chasser les nuages. Cette trouée de ciel bleu s’agrandit un peu plus à chaque souffle, continuez ainsi à chasser les nuages gris…

Maintenant votre ciel est totalement bleu et le soleil brille dans l’azur. Ainsi quand vous êtes heureux, le soleil resplendit en vous. A chaque inspiration vous aspirez le soleil et à chaque expiration vous diffusez sa joie et sa lumière dans votre cœur et dans votre tête. Vous êtes bien. Souvenez-vous d’un moment où vous avez été heureux et ressentez la joie de ce moment, vous aviez le soleil dans votre cœur.
Reprenez contact avec le sol, ouvrez les yeux.



☯ La méditation pour le calme : le lac (7 mn)

Imaginez que vous êtes en montagne… Dans un lieu de grand calme… Devant un lac… Le ciel est bleu… Vous contemplez ce lac paisible, sans une ride… lisse…. Vous êtes tranquillement assis devant cette étendue d’eau...

Aucun souffle n’agite la surface de l’eau… Diverses sensations vous parviennent… Vous vous absorbez complètement dans la contemplation de ce lac tranquille...
Puis vous laissez l’image s’estomper peu à peu.



☯ La méditation pour s’aimer, s’accepter : le bercement (7 mn)

Posez maintenant vos mains sur votre ventre, sentez votre respiration sous vos mains tranquille, régulière...

Imaginez qu’entre vos mains se trouve un petit animal, un bébé, vous même lorsque vous étiez enfant… Réconfortez ce petit être, réchauffez le sous vos paumes, bercez le avec les allées et venues de votre respiration, aimez-le...
Sentez comme vos vibrations peuvent être apaisantes, sécurisantes. Vous êtes en confiance, en harmonie avec vous-même.



☯ La méditation pour le plexus solaire (7 mn)

Cette méditation nettoie et protège notre champ d’énergie des influences négatives, elle doit être pratiquée régulièrement si on habite dans un espace urbain.

Je m’assoie confortablement, je me concentre sur mon plexus solaire (juste en dessous de ma cage thoracique), j’inspire dans cette zone en imaginant une boule de lumière dorée éclatante.
Puis j’imagine que cette boule dorée et lumineuse, grandit jusqu'à m’englober et me remplir, je ressens les effets purifiants, chauds et revitalisant de cette lumière dorée liée au soleil.
Petit à petit elle efface mes pensées et émotions négatives et me remplit de lumière. Je reste quelques instants à l’intérieur de cette sphère de lumière, puis je vois cette sphère diminuer de taille et reprendre sa place au-dessus du plexus solaire.
Je respire profondément et je reprends contact avec ce qui m’entoure, avec la réalité, tout en notant mes sensations physiques et mentales.

Les méditations curatives

Si vous êtes confronté à un problème de santé chronique ou pour améliorer cette santé voici quelques méditations guidées curatives.

☯ La méditation dans un endroit paisible (20 mn)

Imaginez un lieu paisible, sûr, protégé et tranquille, un lieu que vous imaginez ou que vous connaissez déjà : une prairie, une forêt, une plage de sable, selon vos goûts.

Prenez le temps d’explorer entièrement cet endroit avec tous vos sens : les odeurs, les couleurs, les bruits, les formes, la lumière et les sons. La sensation de l’air sur votre peau, le contact de vos pieds avec le sol… Notez le calme et la sérénité envahir chacune des cellules de votre corps. Autorisez vous à rester dans ces sensations de confort, de sécurité et de tranquillité suscitées par ce lieu paisible.
Restez y autant que vous le souhaitez.
Puis revenez au moment présent et ouvrez lez yeux en continuant de profiter des sentiments agréables et positifs que vous sentez en vous.



☯ Le sourire intérieur (30 mn)

Dans la Chine traditionnelle, les taoïstes enseignaient qu’un sourire intérieur permanent, un sourire à soi même, permettait d’apaiser l’ensemble du système nerveux et assurait santé, bonheur et longévité.

Fermez vos yeux et laissez venir un sourire dans vos yeux, sentez qu’il éclaire votre regard, vous pouvez penser à quelque chose ou quelqu’un qui vous fait toujours sourire, ou imaginez simplement un paysage très agréable.

Transformez cette image, ce paysage en un sourire intérieur, un sourire pour vous-même, sentez ce sourire briller dans vos yeux, sentez votre visage rayonner ce sourire.
Laissez maintenant descendre ce sourire jusqu’à votre bouche dont vous allez doucement étirer les coins.

Laissez aller ce sourire dans votre langue et placez cette langue contre le palais. Faites descendre l’énergie du sourire dans vos mâchoires et sentez les se détendre, puis dans votre gorge jusqu’à l’avant du cou et laissez la couler dans votre cœur, siège de l’amour, de la compassion mais aussi de la joie. Laissez ce sourire emplir votre cœur de joie il nourrit votre cœur par sa lumière, sentez grandir dans votre cœur un sentiment de joie, d’amour, de plénitude, reconnaissance envers la vie, fraternité avec tous les êtres, générosité envers vous-même, plénitude de votre conscience, sentiment de joie, d’amour, de plénitude, de compassion, votre cœur s’ouvre et se détend.

- Diffusez maintenant ce sourire à tout votre corps, à chaque organe comme un rayon de soleil, comme une onde de chaleur, sentez chaque organe épanoui, qui accueille ce sourire, sa lumière, sa chaleur. Les poumons, le foie, les reins, le pancréas et la rate.
Une fois que le sourire a déposé son amour dans tous vos organes posez votre sourire sur votre Tan t’ien (point situé à environ 5 cm au dessous de votre nombril et 3 cm à l’intérieur de votre corps).
- Ramenez ensuite le sourire dans vos yeux puis dans votre bouche, produisez un peu de salive, avalez-là et laissez votre sourire la suivre le long de votre système digestif, diffusant la relaxation dans tout votre tube digestif : œsophage, estomac, intestin grêle et côlon.
- Ramenez une fois de plus votre sourire à vos yeux et faites le descendre au centre de votre colonne vertébrale, vertèbre après vertèbre jusqu’au coccyx.
- Reposez à nouveau votre sourire dans votre tan t’ien et observez comment vous vous sentez.



☯ La méditation de la lumière

Imaginez une sphère lumineuse de lumière blanche suspendue 30 cm au-dessus de votre tête, légèrement en avant.

À l’image du soleil cette sphère incarne et émet toutes les qualités positives, curatives et harmonieuses que vous voulez le plus manifester dans votre vie : force, clarté, paix, amour…. Imaginez que vous absorbiez toutes les qualités de cette lumière curative comme si vous preniez un bain de soleil. Visualisez cette énergie positive et curative qui brille dans la sphère comme la lumière d’un millier de soleils qui couleraient dans votre corps et votre esprit pour éliminer la tension et la négativité, l’obscurité, l’inquiétude, l’anxiété pour y mettre à la place, le rayonnement, la vitalité, la paix, l’amour et toutes les qualités que vous recherchez.
Continuez d’imaginer cette puissante lumière curative qui inonde chaque cellule, chaque molécule de votre être pour vous laisser pur, limpide, calme.
Visualisez la descente de cette sphère lumineuse vers votre cœur où elle continue de rayonner. Imaginez maintenant que vous soyez devenu un être lumineux, doté d’une sphère lumineuse qui émet en continu clarté, harmonie et pureté, d’abord à toutes les cellules et particules de votre propre être, puis à tous les êtres autour de vous.
Emportez avec vous toutes ses sensations positives et gardez les sentiments et images suscités par cet exercice pour tout le reste de votre journée.



☯ 2 méditations pour un sommeil réparateur

• Tout en vous déshabillant, imaginez que vous ôtez également un à un tous vos tracas et vos responsabilités. Imaginez que vous devenez de plus en plus léger, détendu, élargi jusqu’à ce que votre esprit se vide complètement pour se remplir d’une sensation agréable et prometteuse. Imaginez que cette sensation descende jusque dans votre cœur. Posez votre attention au centre de votre cœur au moment où vous vous assoupissez.

• Avant d’aller vous coucher, repassez les détails de votre journée dans votre tête. Prenez le temps d’apprécier ce que vous avez accompli et vécu avec succès. Lorsque vous rencontrez un fait que vous regrettez, réfléchissez à la leçon que vous avez reçue et remerciez du fond du cœur tous ceux qui ont contribués à votre journée à tous niveaux au moment où vous vous assoupissez.



☯ La méditation de l’enfant intérieur

Lorsque vous vous sentez agité et contrarié vous pouvez aller à la rencontre du petit enfant qui se trouve en vous, cette partie de vous qui ressent les choses en profondeur. Cette méditation vous permet d’aller rassurer et nourrir cet enfant intérieur.

Observez ce que vous ressentez et à quel endroit cela se fait sentir. Prenez le temps de respirer, de vous détendre et d’accueillir ces sentiments.
Imaginez qu’il y a à l’intérieur de vous un petit enfant qui éprouve ces sentiments.
Cet enfant représente la partie de vous-même jeune et inexploitée. Vous pouvez en avoir une image, un sens ou une connaissance viscérale.
Posez-vous alors les questions suivantes : quel âge a cet enfant ? Que fait-il ? à quoi ressemble- t-il ? Est-il gai ou triste ? Quel type d’attention attend-il de moi en ce moment présent ? Il désire peut être, être rassuré, aidé, écouté ou tout simplement avoir envie de jouer.
Imaginez alors que vous lui amenez ce qu’il désire.
Continuez à converser avec lui intimement autant que vous le voulez, soit par des mots, soit par un contact physique.

Lorsque vous avez terminé observez comment vous vous sentez.
Puis serrez votre enfant intérieur dans vos bras s’il le désire, dites-lui que vous l’aimez et rassurez le en lui promettant de revenir le voir souvent.



☯ La méditation pour accompagner un traitement médical

Si vous souffrez d’une maladie chronique requérant un traitement médicamenteux, rendre des médicaments en pleine conscience permet d’accompagner le traitement d’amour et d’augmenter ainsi son pouvoir curatif.

Fermez vos yeux et tenez les comprimés dans votre main pendant quelques instants. Songez que ces médicaments ont le pouvoir d’aider votre corps à guérir, soyez dans la gratitude pour avoir la chance d’avoir accès aux soins médicaux. Observez toute résistance à prendre ces médicaments, accueillez ces sentiments en toute conscience avec gentillesse et compassion.
Détendez-vous et déposez les avec attention dans votre bouche, prenez un verre d’eau et avalez-les. Sentez-les descendre dans votre œsophage jusqu’à votre estomac pour irradier leur pouvoir curatif comme la douce sensation d’un feu rougeoyant.
Imaginez les médicaments pénétrer dans votre sang et atteindre les zones qui implorent la guérison. Accompagnez les médicaments d’amour et de compassion.
Sentez l’amour et les médicaments inonder et guérir les zones malades.
Imaginez toutes les maladies et toutes les résistances disparaître, laissez-vous guérir. Restez assis en silence quelques minutes pendant que les médicaments et l’amour poursuivent leur mission de guérison.




Du lundi au vendredi de 11h à 18h et le samedi matin de 10h à midi.

Lieu des séances : à mon cabinet à Toulon


CAP Zen
483 chemin de la Calade
83000 Toulon


Agrandir le plan

Me contacter


Tél. : 06 65 06 77 57